Comment devenir un sauveteur secouriste du travail ?

Si vous n’avez jamais entendu parler d’un sauveteur secouriste du travail, c’est un salarié d’une entreprise ayant reçu la formation nécessaire pour aider les victimes d’un accident au travail. Ceci dit, pour en devenir un, il faut suivre une formation. Découvrez-en plus à partir de cet article.

Formation en SST : accessible à tous 

En effet, la formation de sauveteur secouriste du travail est accessible à tous les salariés qui souhaitent la suivre. Que ce soit dans le cadre d’un congé individuel de formation ou de leur droit individuel à la formation.

A lire en complément : Les robes idéales pour une femme ronde

Selon cet avis, le SST acquiert des connaissances et des compétences lui permettant de :

  • Prévenir les risques d’accident tout en assurant sa protection, celle de la victime et celle des témoins ;
  • Accourir aux gestes de premiers secours ;
  • Savoir qui alerter et comment, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur de l’entreprise ;
  • Contribuer à la mise en place des actions de prévention et de protection.

Formation en SST : déroulement

La formation au sauveteur secouriste du travail dure au minimum 12 heures. Elle vise à enseigner aux salariés la manière de protéger les victimes en cas d’accident, d’alerter les personnes compétentes et d’appliquer les gestes de premiers secours. Ils apprennent également à adapter leur conduite en fonction du type d’incident, qu’il s’agisse d’un malaise, d’une brûlure ou d’une amputation.

A lire en complément : Optez pour un cadeau Pat patrouille de qualité

Cette formation est essentielle, car chaque victime et chaque situation d’urgence sont uniques. Par exemple, les gestes de premiers secours varieront selon que la personne est inconsciente ou semi-consciente en cas de malaise.

Formation en SST : certificat d’aptitude

Après avoir réussi les évaluations de la formation, le salarié se voit attribuer un certificat de SST d’une validité de 24 mois au niveau national. Ce diplôme est délivré par le réseau d’Assurance Maladie Risques Professionnels ou INRS, bien qu’il ne soit pas directement responsable de la formation. 

Pour info, ce certificat peut également être accordé aux personnes non-salariées dans le cadre de leur formation initiale.

Ce certificat équivaut à l’unité d’enseignement du Ministère de l’Intérieur appelée « Prévention et Secours Civique de Niveau 1 ».