Comment choisir au mieux son micro pour le chant?

L’art du chant, qu’il soit amateur ou professionnel, requiert non seulement un talent certain, mais également un équipement adapté. Au cœur de ce dispositif se trouve le micro, outil indispensable pour capter la voix avec clarté et fidélité. Dans le monde moderne de la musique et de l’audiovisuel, où la qualité de l’enregistrement est primordiale, la sélection d’un micro pour chant relève d’une démarche précise et réfléchie. 

Les différents types de microphones pour le chant

Microphones dynamiques

Les micros dynamiques sont réputés pour leur robustesse et leur polyvalence. Leur conception permet de supporter des volumes élevés sans distorsion, les rendant idéaux pour les concerts et les répétitions intensives. Ils sont souvent moins onéreux et nécessitent peu d’entretien. Parmi les exemples notoires, le Shure SM58 est un incontournable pour de nombreux chanteurs grâce à sa fiabilité et sa qualité audio.

Microphones à condensateur

À l’autre extrémité du spectre, les microphones à condensateur se distinguent par leur capacité à capter les détails subtils et les nuances de la voix avec une clarté exceptionnelle. Ils sont fréquemment utilisés en studio d’enregistrement pour leur sensibilité et leur large réponse en fréquence. Des modèles tels que le Neumann TLM 103 incarnent le haut de gamme en matière de prise de son vocale.

Pour découvrir une sélection rigoureuse de micros pour chant et vous équiper avec l’outil qui correspondra à vos besoins spécifiques, n’hésitez pas à visiter https://micro-chant.com/.

Les caractéristiques techniques à considérer

Réponse en fréquence et directivité

La réponse en fréquence d’un micro désigne l’éventail des fréquences sonores qu’il est capable de capter. Pour le chant, une réponse en fréquence large et uniforme est préférable afin de retranscrire fidèlement toutes les nuances vocales, des plus graves aux plus aiguës.

La directivité, également appelée pattern polaire, indique comment le micro capte les sons en fonction de leur provenance. Un micro à directivité cardioïde, par exemple, capte principalement les sons provenant de l’avant, minimisant la prise de son sur les côtés et à l’arrière. C’est idéal pour isoler la voix dans un environnement bruyant.

Sensibilité et spl

La sensibilité d’un micro renvoie à sa capacité à convertir les ondes sonores en signal électrique. Un micro plus sensible captera mieux les détails, mais peut également être plus sujet aux bruits de fond.

Le niveau de pression acoustique maximal (SPL) indique le volume sonore maximal qu’un micro peut gérer sans distorsion. Pour des performances scéniques où le volume peut être élevé, un haut SPL est préférable.